Actualité

Homepage app widget

Actualités Juridiques

Micro-entrepreneurs : baisse des cotisations sociales depuis le 1er octobre 2022

Décembre 2022

Promulguée le 16 août 2022, la loi pour le pouvoir d’achat prévoit une baisse des cotisations sociales des micro-entrepreneurs. Selon le gouvernement, cette mesure, entrée en vigueur le 1er octobre dernier, pourrait générer une baisse des cotisations allant jusqu’à 550 € par an. Explications.   

Cotisations sociales des micro-entrepreneurs : quelle était la situation avant le mois d’octobre ? 

Pour mieux comprendre l’impact de cette baisse des cotisations, rappelons que la micro-entreprise est un régime simplifié de l’entreprise individuelle, qui permet de bénéficier du régime micro-fiscal (application d’un abattement forfaitaire pour le calcul du revenu imposable) et du régime micro-social (les cotisations sociales sont calculées proportionnellement au chiffre d’affaires).   

La micro-entreprise est ouverte aux entrepreneurs dont l’activité respecte les plafonds de chiffre d’affaires suivants : 

  •  176 200 € HT pour les activités d'achat/revente de marchandises et prestations d'hébergement (BIC) ;
  •  72 600 € HT pour les activités de prestation de services, les activités commerciales ou artisanales ; 
  •  72 600 € HT pour les professions libérales. 

 

Tout micro-entrepreneur doit déclarer son chiffre d’affaires et verser des cotisations sociales à l’Urssaf, tous les mois ou tous les trimestres.  

Jusqu'à présent, les taux de cotisations sociales en vigueur pour 2022 étaient les suivants : 

  • 12,8 % du chiffre d’affaires pour les activités d’achat-vente de marchandises (BIC) 
  • 22 % pour les prestations de services commerciales ou artisanales (BIC) 
  • 22 % pour les prestations de services et les professions libérales affiliées au régime général pour leur retraite (BNC) 
  • 22,2 % pour les activités libérales affiliées à la CIPAV. 


Qu’est-ce qui a changé depuis le 1er octobre 2022 ?
 
Les baisses des taux des cotisations sociales des micro-entrepreneurs sont désormais les suivantes : 

  • 0,5 % pour les activités de vente de marchandises, soit un passage de 12,8 % à 12,3 % ; 
  • 0,8 % pour les activités de prestation de services, et les activités artisanales et commerciales, soit un passage de 22 % à 21,2 % ; 
  • 0,9 % pour les activités libérales, soit un passage de 22 % à 21,1 % ; 
  • 1 % pour les activités libérales réglementées à la CIPAV, soit un passage de 22,2 % à 21,2 %. 

 

Elles sont en vigueur depuis le 1er octobre 2022. 


A noter : la diminution des cotisations sociales n’a aucun impact sur la protection sociale des micro-entrepreneurs. En dépit de cette baisse, ils bénéficieront toujours des mêmes droits à la retraite, à l'assurance maladie, ou encore au congé maternité. 

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en avoir plus, prenez un rendez vous avec votre expert comptable

Les actualités du mois

1er rendez-vous offert et sans engagement